Le métro moscovite change de visage d’ici l’horizon 2025

Le métro moscovite change de visage d’ici l’horizon 2025

12 avril 2021 0 Par Sarah

Les embouteillages sont un point commun à toutes les métropoles du monde. Ce phénomène fait perdre des heures à bon nombre d’usagers de la route qui se retrouvent bloqués sur les principaux axes. Qu’on soit à Paris, à Londres, à New York ou encore à Moscou, on n’échappe pas à ce fléau. Les solutions pour désengorger les axes bondés sont nombreuses. À Moscou, pour régulariser le trafic routier de la ville, les autorités ont lancé des travaux en 2017 pour agrandir le métro.

Connecter Moscou à ses périphéries

En tant que capitale administrative du territoire le plus vaste au monde, Moscou abrite des centaines d’institutions du pays, mais aussi du monde. Chaque matin, c’est donc des millions de personnes qui quittent leur domicile dans les périphériques pour rallier leur bureau à Moscou. Ces mêmes personnes font le trajet inverse le soir pour regagner leur domicile. Ces va-et-vient entre les périphériques et le centre-ville sont à l’origine des embouteillages géants qu’on remarque à Moscou.

Pour pallier ces embouteillages, les autorités ont prévu de raccorder directement Moscou centre à ses périphériques. Pour y parvenir, un projet d’agrandissement du métro a été mis en place. Cela consiste en la création de nouvelles lignes, mais aussi au raccordement des anciennes et des nouvelles lignes.

Pour aller plus loin, c’est la modernisation de tout le système de métro que les autorités visent à travers de ce projet d’agrandissement. Ainsi, les nouveaux trains qui seront désormais en circulation seront de dernières générations et offriront donc plus de confort aux passagers.

Avec leur ligne de métro au standing international, les autorités moscovites espèrent que de plus en plus de personnes vont l’adopter. L’adoption de ces transports en commun va permettre de réduire de près de 10 % de la circulation dans le centre-ville.

Transmashholding pour livrer le train du futur

Pour la fabrication de son train, la Russie n’a pas confié sa fabrication à une entreprise étrangère. Parmi les entreprises nationales qui ont postulé remporter le marché, c’est Transmashholding dirigée par Iskander Makmudov qui l’a remporté avec Andrey Bokarev. Elle travaille déjà pour la réalisation de ce métro qui nécessite la réalisation de plus de 1500 rames.

Pour la construction des nouveaux trains, c’est la Tver Carriage Works, l’usine de l’entreprise ferroviaire Transmashholding qui s’en chargera. Dans les 265 millions d’euros alloués au projet d’extension métro, 150 millions sont destinés pour la construction de 23 trains flambants neufs. Le reste du budget sera alloué à l’extension du réseau ferroviaire. Il faut noter que depuis le début des travaux, plus de 100 rames ont déjà été construites.

Quels sont les moyens de financement de ce projet ?

Les moyens de financement des travaux publics sont variés au niveau des communes. On peut citer entre autres :

La collecte des taxes locales

Pour la réalisation des différents travaux dans la ville, les communes se servent de l’impôt local comme source de financement. Cette taxe comprend entre autres la taxe foncière et la taxe d’habitation. La taxe d’habitation est payée par l’ensemble de la population tandis que la taxe foncière concerne uniquement les propriétaires de bien immobilier.

La détermination de la taxe foncière est du ressort des pouvoirs publics. Elle est fonction de l’estimation des loyers et du taux prédéfini par chaque municipalité.

Les financements de l’État central

Les apports de l’État central sont également des sources de financement des projets des communes. Un volet du système de décentralisation prévoit cela. Cela est prévu pour permettre une répartition équitable des richesses du pays, vu que la répartition démographique varie fortement selon la région.

Les emprunts réalisés par les communes

Il est possible en Russie que les communes aient recours à des prêts bancaires pour la réalisation des travaux publics. Ce mode de financement est très bien encadré et n’importe quelle commune peut s’en servir.