Est-ce que l’emprunt immobilier est toujours d’actualité ?

Est-ce que l’emprunt immobilier est toujours d’actualité ?

23 août 2019 2 Par Joel

Les banques déploient actuellement les grands moyens pour s’attirer de nouveaux clients emprunteurs. Elles lancent des produits qui permettent de fidéliser ses adhérents. Les taux d’intérêt sont, par la même occasion, à des niveaux incroyablement bas. À ces prestations de privilège s’ajoutent des conditions d’éligibilité souples et avantageuses. La stratégie bancaire est visiblement optimale. Toutefois, les ménages sont encore dans la difficulté quant à la contraction de prêt visant à concrétiser un projet immobilier. En réalité, ces blocages s’agissent d’interrogations, de doutes, ayant pour objet notamment le questionnement sur la situation actuelle de l’économie. Cette problématique s’articule : « Est-il opportun de contacter des prêts immobiliers en ce moment ? ».

Les produits de crédits bancaires se destinent à tous les profils

La situation s’explique par la rude concurrence qui existe entre les différents établissements financiers. Ces derniers n’hésitent pas à proposer des produits de crédits qui défient ceux des autres banques. Ils œuvrent de la sorte essentiellement pour attirer des clients, mais surtout de viser l’atteinte de leurs objectifs commerciaux pour 2019. Dans cette lutte acharnée, l’arme phare restera l’offre de crédit sur mesure. Celle-ci attire puisque n’importe quel profil peut devenir emprunteur immobilier chez les établissements financiers qui se parent du produit ajustable. En effet, les conditions d’éligibilité sont souples, et s’adressent particulièrement aux primo-accédants, sans laisser pour autant les profils intéressants. À vrai dire, ces catégories socio-professionnelles sont les préférées des banques, ces dernières qui les proposent des taux encore plus bas en termes de crédits. Toutefois, les profils « moyens » peuvent toujours espérer se positionner dans des financements plus longs en durée de remboursement ou encore le produit anticipatif du surendettement, la demande rachat de credit. Les modalités par rapport à ces offres sont une nouvelle fois à réclamer auprès des banques puisqu’il faut s’assurer que le gain sur le coût total de l’opération puisse couvrir les pénalités relatives au remboursement anticipé.

Patienter ou contracter un prêt immobilier ?

Il faudra se fier aux analyses et prévisions du marché bancaire pour répondre à cette question. Apparemment, la tendance baissière des taux sera omniprésente dans les mois à venir. L’attente est donc conseillée aux emprunteurs puisque les conditions sont en phase de devenir plus favorable. Il faut cependant faire attention à l’évolution du prix des logements Cette dernière se tient également sur une pente ascendante, et ce depuis quelques exercices écoulés. Les biens de qualité ne se font pas rares, mais il sera difficile de trouver meilleur rapport avec le prix, surtout dans les zones tendues. D’un autre côté, il faut aussi comprendre que les banques sont à la recherche de rentabilité des crédits même si elles procèdent à des baisses de taux. Ces dernières ne seront donc pas aussi conséquentes qu’attendues, au risque de voir la marge explosée. Quoi qu’il en soit, les bons profils n’auront pas à se morfondre sur le sujet, ils peuvent se lancer dans un prêt immobilier. Les plus en difficulté devront, pour leur part, négocier auprès des gestionnaires, mettre en place un profil solide et surtout faire des comparaisons et faire jouer la concurrence.